Discipline

La discipline est importante, quel que soit le domaine. Elle m’aide à atteindre mes objectifs matériels et immatériels. Elle m’aide à écrire mes livres, à tenir un régime adéquat, à prendre soin de moi-même, et donc, de mes proches.
Mais elle a ses travers aussi. On peut devenir accro à la discipline, se convaincre qu’il n’y a que ça, que c’est la seule manière d’être bien et actif, créatif, efficace… Il suffit alors d’un petit écart, une bière, une sortie tard dans la nuit, un gâteau trop sucré, un portion de frites bien grasses pour que la discipline explose. Je me lève moins tôt le lendemain, je me sens moins reposé, je n’ai pas envie de méditer et encore moins d’écrire. Alors je me sens coupable. Je me dis que je ne vais rien arriver à faire de la journée, que je n’aurais plus le temps… Tout ça pour un petit écart, une petite décision.
J’ai été accro à la discipline, étant persuadé qu’elle garantissait mon bonheur. Je n’en suis plus aussi sûr aujourd’hui. Je réalise que je n’ai plus besoin de ça pour être bien dans ma peau. 
Elle reste importante, et les écarts doivent rester des écarts, mais elle n’a pas besoin d’être aussi rigide. Car le bonheur est là, à chaque instant, que l’on ait les yeux fermés ou ouverts, quelle que soient la position choisie, quel que soit le temps qu’il fait dehors, quelle que soit l’heure à laquelle nous nous levons. 
L’avenir n’appartient pas aux gens qui se lèvent tôt. C’est un gros mensonge, un de plus. L’avenir appartient à ceux et celles qui jouissent de l’instant présent, quel qu’il soit. 

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s