Un fil, un lien, une émotion

J’imagine un être, n’importe qui, toi, moi, désarticulé, empêtré dans un nœud de fils invisibles. Des pantins soumis à une loi inévitable, celle du passé, celle des événements passés.

Dans cette vision, il n’y a pas de dieu tout puissant là-haut qui tire les ficelles, ni de forces cosmiques particulières ou de magnats des finances qui se jouent de nous. Ces fils sont reliés au passé, ils traversent nos vies, notre époque, les siècles passés et remontent jusqu’aux temps les plus anciens, jusqu’aux blessures les plus anciennes.

Lorsqu’une émotion surgit dans le présent, elle n’est pas unique, elle n’est pas isolée. Le lien s’active, le fil de cette émotion se met à vibrer et réveille en nous toutes les incidences du passé, toutes les fois où cette émotion a surgit, chez nous, dans notre propre corps, mais aussi dans notre société, dans notre humanité. Lorsque nous souffrons, lorsque la colère inonde nos cœurs, c’est toute la colère inscrite dans nos veines et dans nos gènes, dans notre culture et notre histoire qui se réveille.

C’est pour cela qu’elle déborde souvent, qu’elle nous submerge telle une vague déferlante. Nous ne pouvons qu’essayer de la contenir, sans comprendre souvent ce qui la rend si forte, si implacable.

Il en va de même avec toutes les émotions, qu’elles soient agréables ou désagréables à vivre. Elles nous relient à notre passé et au passé de notre espèce. Elles font le lien. Accueillons-les. Vivons-les, acceptons-les… pour briser ces chaînes qui nous attachent et libérer nos enfants.

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s