Déséquilibre

Un pas, puis un autre, et c’est la chute.

Elle tombe sur ses fesses, le choc est amorti par la couche. Un air hébété, un regard curieux. Découverte de la pesanteur, découverte de la science de l’équilibre que nous oublions bien vite. Ce corps si disproportionné ne devrait pas tenir debout, il défie les lois de la nature. Et pourtant, tous ces êtres autour d’elle marchent sans cesse, sur leurs grandes cannes, et ne tombent jamais, sauf pour se laisser choir sur une chaise ou un fauteuil.

Elle se penche en avant et se hisse à nouveau en s’appuyant sur le montant d’une table. Devant elle, un canapé. Elle ouvre ses mains et recommence. Un pas, deux pas, et c’est la chute. Un miracle se joue ici-même, sous les yeux de personne. Un enfant apprend à défier la force gravitationnelle d’un astre immense qui résiste au soleil et à l’univers.

Elle se relève, et réessaye. Un pas, deux pas… elle tangue, elle oscille, puis finit par trouver un certain sens de l’équilibre.

Je la regarde, impressionné, et je comprends que pour trouver l’équilibre, il faut avant tout affronter le déséquilibre. Je comprends que si l’humain avance, c’est parce qu’il ose le déséquilibre. Et maintenant que je marche très bien et que je ne tombe plus, j’ai moi aussi envie d’oser le déséquilibre, pour continuer d’avancer.

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s